Glossaire

Glossaire

Vous trouverez ici les définitions de nombreux termes les plus usités en counseling et psychothérapie.

A

L’accréditation consiste à fixer des normes minimales auxquelles doivent se conformer les programmes de formation. Pour obtenir son accréditation, un programme de formation en counseling doit être conforme à certaines exigences ou normes en ce qui concerne les installations de l’établissement, la mission, les objectifs et le contenu du programme, les expériences de stages, la sélection et l’encadrement des étudiants, les qualifications et la charge de travail du personnel enseignant, la gouvernance des programmes, le soutien didactique et l’auto-évaluation.

É

Détermination de l’état du client au début et tout au cours de la relation thérapeutique.

Évaluation sommative de la thérapie, effectuée par le thérapeute. Bien des thérapeutes demandent aux clients de commenter la façon dont ils ont perçu la démarche.

B

Le bien-être mental permet aux personnes de développer leur potentiel, de travailler de façon productive et créative, d'établir des relations solides et positives avec les autres et de contribuer à leur collectivité.

C

La certification consiste à reconnaître que des personnes se sont conformées à des normes professionnelles minimales les rendant aptes à pratiquer le counseling de façon autonome. Pour être certifiés (agréés), les conseillers doivent avoir atteint certains niveaux de scolarité et de formation; ils doivent se conformer au code de déontologie et il leur incombe de faire montre de compétence et d’éthique dans leur pratique. La certification diffère de la réglementation. Les conseillers inscrits ont satisfait aux exigences d’agrément imposées par un ordre professionnel réglementaire au Canada. La certification de Conseiller canadien certifié (CCC) confirme l’évaluation satisfaisante de la qualification professionnelle d’un membre.

Personne qui prend rendez-vous afin de consulter le thérapeute.

Le Code de déontologie de l’ACCP sert de guide de conduite professionnelle à tous les membres de l’organisme. On trouve un exemplaire complet du Code de déontologie à l’adresse http://www.ccpa-accp.ca/_documents/CodeofEthics_fr_new.pdf

La « conclusion » désigne la fin de la démarche de thérapie, qui peut survenir pour diverses raisons. On parle également de « fin » de la démarche. En règle générale, on est parvenu à résoudre le problème précis ayant amené le client vers la thérapie. Quelles que soient les raisons de terminer la thérapie, il est très important de conclure de façon adéquate afin de mener la relation thérapeutique à une fin satisfaisante.

Toutes les discussions entre un thérapeute et un client sont traitées avec respect et discrétion. La confidentialité est habituellement l’objet d’une entente lors de la première séance. S’il survient des circonstances exceptionnelles nécessitant l’intervention d’un tiers, on devra vous demander si vous consentez à ce que soit modifiée l’entente initiale.

Souvent désigné par le terme « consentement éclairé », il s'agit de la permission accordée librement par le client au thérapeute.

Le contrat est l’entente initiale convenue entre le client et le thérapeute. Parmi les considérations pratiques à confirmer, citons : l’heure des rendez-vous, le lieu, le coût des séances et la durée des rendez-vous. Un contrat écrit est souhaitable, car on peut y revenir et le consulter s’il survient des situations difficiles à trancher au cours des séances. Vous devez vous sentir très à l’aise de poser des questions concernant les antécédents professionnels du thérapeute.

Thérapie se déroulant en contexte de groupe, que l’on appelle aussi la thérapie de groupe.

La thérapie à court terme porte habituellement sur un problème particulier qui peut être traité en quelques séances seulement. Dans certains cas, une seule séance peut suffire.

Certaines formes de thérapie ne comportent pas de date de conclusion précise. Le cas échéant, le client peut rencontrer son thérapeute jusqu’à ce qu’on en vienne à une conclusion, peu importe la durée de la démarche.

Prestation de services contractuels de counseling par internet. Les séances se déroulent par courriel, sur des forums (aussi bien en direct qu’en différé), dans des salons de clavardage, par messagerie instantanée, par transmission du signal vocal VoIP sur le web (services téléphoniques en ligne); certains praticiens utilisent des webcaméras pour pouvoir voir le client au cours de la séance. Cette forme de thérapie peut s’avérer bénéfique pour certains clients, surtout ceux qui ont de la difficulté à avoir accès aux services traditionnels en tête à tête ou qui préfèrent ne pas y avoir recours.

Séance qui se déroule en présence du thérapeute et de son client. Ce terme désigne des rencontres en personne.

Counseling et psychothérapie sont des termes génériques qui recouvrent une vaste gamme de thérapies. Ce sont des services rendus par un praticien ayant reçu une formation et qui travaille avec des personnes à court ou à long terme afin de les aider à faire survenir un changement efficace, ainsi qu’à stabiliser ou à améliorer leur bien-être.

Thérapie qui s’effectue par téléphone entre le client et le thérapeute.

D

Le fait pour le client de partager ses renseignements avec le thérapeute. Dans des circonstances particulières, le thérapeute peut devoir divulguer de l’information à un tiers, mais le cas échéant, il faudrait que ce soit discuté au début des séances. Dans la plupart des situations, il faudrait d’abord obtenir votre permission.

Notes que conserve le thérapeute au sujet des séances. Il s’agit habituellement de brèves notes factuelles au sujet de la séance qui vient de se dérouler et elles servent d’aide-mémoire pour les séances à venir.

Ce terme désigne une thérapie qui est conçue pour durer un temps limité. Cet aspect devrait être l’objet d’une entente au début des séances. La thérapie à durée limitée renvoie souvent à la thérapie centrée sur la solution et à la thérapie brève.

E

On demande un engagement de la part du client eu égard au travail ardu et à la souffrance affective ou psychique que peut comporter la démarche de résolution des problèmes. Il faut respecter les rendez-vous et le chronométrage est important. Les thérapeutes s’engageront aussi à assurer et à maintenir leurs pratiques.

F

La formation à distance désigne l’apprentissage effectué en ligne, au téléphone ou par courriel.

L

Aménagement initial de la relation thérapeute-client, afin que chacun connaisse bien son rôle dans le cadre des séances de thérapie, ainsi que les limites professionnelles mises en place.

M

Un mentor personnel est celui qui travaille à résoudre des problèmes et suscite des habiletés de vie, plutôt que de pratiquer la thérapie. Bien que certains types de thérapie ne soient pas directifs, le mentor personnel peut aider la personne à orienter sa vie.

Autre terme servant à désigner les différentes approches théoriques de la thérapie (types de thérapie).

N

Les Normes d’exercice (ou de pratique) de l’ACCP fournissent des lignes directrices permettant aux thérapeutes de se comporter de manière professionnelle et conforme au Code de déontologie de l’ACCP. On en trouve un exemplaire à l’adresse http://www.ccpa-accp.ca/fr/standardsofpractice/.

O

Un client potentiel peut être orienté (dirigé) vers un thérapeute par son médecin. Par contre, certaines personnes peuvent s’orienter d’elles-mêmes vers la thérapie si elles décident de consulter un thérapeute en cabinet privé. Il peut aussi arriver qu’un thérapeute oriente son client vers d’autres ressources.

P

Les Programmes d’aide aux employés (PAE) offrent de la thérapie et autres services aux employés d’une organisation. La prestation de ces services s’effectue soit à l’interne, soit dans des cabinets externes. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une thérapie à durée limitée.

Branche de la médecine qui traite les désordres de l’esprit. Le psychiatre a reçu une formation complète en médecine et peut traiter une vaste gamme de problèmes de santé mentale et prescrire des médicaments en conséquence.

Étude de l’esprit et du comportement.

R

Relation entre le thérapeute et le client.

S

Les thérapeutes stagiaires offrent des services bénévoles afin d’acquérir de l’expérience en contexte thérapeutique. Le client doit être mis au courant s’il reçoit les services d’un conseiller en stage pratique; cependant, en pareille situation, le thérapeute doit être supervisé par un collègue ayant plus d'expérience.

La supervision est une forme d’appui consultatif, une démarche confidentielle entreprise sur une base régulière et qui permet aux thérapeutes de discuter de leur travail auprès des clients avec une autre personne qui a de l’expérience en thérapie et qui est assujettie aux mêmes règles de confidentialité. La supervision est destinée à maintenir des normes adéquates de thérapie afin de protéger et de garantir l’intérêt des clients.

T

Action qui consiste à recevoir des services de counseling ou de psychothérapie.