Liste de A à Z

A

L'abus se produit quand le traitement d'une autre personne envers vous devient nuisible.  L'abus peut être démontrée beaucoup de différentes manières incluant émotionnellement, physiquement ou sexuellement.  S'impliquer dans la thérapie peut vous aider à vous adresser à vos sentiments et à les comprendre afin que vous vous sentez mieux dans votre peau.

Toute personne forcée de poser un geste sexuel sans y consentir est victime d’agression sexuelle. Il peut s’agir d’un attouchement, d’une prise de photos non consentie ou d’un viol. Il se peut que vous ayez subi une agression sexuelle et que vous vous en culpabilisiez et ne l'ayez pas signalée. Peut-être avez-vous été incité à faire confiance à vos agresseurs ou avez-vous cru que vous seriez puni si vous signaliez l’agression. Il arrive que des problèmes liés à des agressions sur des enfants ne soient pas pris en charge et qu’ils ressurgissent à l’âge adulte. Le fait d’en parler à un thérapeute peut s’avérer utile.

Les troubles de l’alimentation sont très répandus; ils peuvent être graves et même poser un risque de mort s’ils ne sont pas traités de manière appropriée. Ce qui caractérise principalement le trouble de l’alimentation, c’est une obsession concernant le poids. Ces pensées peuvent avoir de graves effets sur la santé et le comportement. Les personnes souffrant de troubles de l'alimentation utilisent souvent la nourriture et le contrôle des quantités ingérées pour compenser leurs sentiments et leurs émotions qui, autrement, semblent les dépasser. Chez certains, le régime strict, la gloutonnerie ou et la purge peuvent initialement être perçus comme une façon d'affronter des émotions douloureuses et d'avoir la situation en main. Si ces comportements se poursuivent, ils finiront par avoir un effet néfaste sur la santé physique et mentale et sur l’estime de soi. La thérapie peut alors contribuer à modifier les pensées et les attentes et fournir du soutien et de l’encouragement.

Voici certains des symptômes les plus évidents de l’angoisse : insomnie, rythme cardiaque accéléré, palpitations, étourdissement, irritabilité. Ces symptômes peuvent parfois s’accompagner d’intenses sentiments d’appréhension ou d’inquiétude. Ils sont courants lors d’épisodes de maladie mentale ou après des expériences extrêmes ou causant de la détresse. La thérapie peut apaiser les sentiments d’angoisse généralisée, les crises de panique et les phobies, en fournissant des moyens d’affronter certaines situations au moment où elles surviennent et d’en explorer les causes.

L’autisme est une déficience développementale permanente. On parle parfois de « trouble du spectre autistique ». Bien que toutes les personnes atteintes d’autisme partagent des zones de difficulté communes, elles sont touchées de diverses façons selon la gravité de leur état. Certaines parviennent à vivre relativement bien au quotidien. D’autres auront besoin toute leur vie durant de l’aide d’un spécialiste. La thérapie peut apporter du soutien aux personnes atteintes, tout en fournissant une aide possible au moyen de stratégies d’adaptation.

Certaines personnes ont recours à l’automutilation comme moyen d’affronter leur détresse et leurs sentiments difficiles et douloureux. La personne peut se mutiler parce qu’elle se sent dépassée et ne sait pas quel autre moyen utiliser pour faire face aux problèmes. Il s’agit habituellement d’une problématique très intime, et les motivations et méthodes utilisées diffèrent d’une personne à l’autre. Certaines formes d’automutilation peuvent comporter des risques graves, mais la personne qui s’automutile n’a pas pour autant toujours l’intention de se blesser gravement. La thérapie peut contribuer à ce que la personne puisse découvrir et gérer les sentiments qui sont à l’origine de son automutilation.

C

La thérapie peut vous aider à surmonter divers problèmes qui pourraient survenir si vous êtes atteint d’un cancer. Les réactions à un diagnostic de cancer sont diverses : vous pouvez ressentir de la peur, réagir fortement aux changements corporels ou être angoissé au sujet du traitement; vous pouvez vous sentir très en colère ou trouver difficile de vivre un sentiment de perte de contrôle ou vous sentir stressé de devoir vivre les effets secondaires des traitements. Il peut s’avérer utile de parler de ces sentiments avec une personne extérieure à votre cercle d’amis et de parents, car le manque de recul de ces derniers peut les empêcher d’y voir clair. La thérapie vous permet d’en parler avec une personne indépendante.

La colère est une émotion normale, mais elle peut devenir incontrôlable et causer des problèmes à vous, à votre famille et à vos relations personnelles. La colère peut se manifester sous forme d’agression, si vous devenez violent et que vous menacez les autres. Ce type de colère peut rapidement vous causer des problèmes et parfois mener à la rupture de relations. La colère peut nuire à votre aptitude à réfléchir et à agir sensément et peut vous amener à vous comporter de façon impulsive. Elle est parfois un refuge pour se défendre contre la douleur et l’embarras. Le fait de réprimer la colère ou de la retourner contre soi peut provoquer d’autres problèmes, comme : des troubles de l’alimentation, l’automutilation, la toxicomanie ou l’alcoolisme. Il se peut que vous refouliez la colère si vous avez de la difficulté à parler de vos sentiments. La thérapie peut souvent aider à déterminer l'origine de la colère et fournir des moyens de maîtriser et de modifier les schèmes de comportement.

Le Canada est devenu une société de plus en plus multiculturelle et multiraciale. Les première, deuxième et troisième générations apportent leur langue, leur culture, leurs croyances et leurs traditions dans les autres cultures. Le « choc culturel » peut vous amener à avoir besoin d'aide pour vous adapter à votre propre culture et à celles des autres. Les relations personnelles et professionnelles entre deux ensembles culturels peuvent représenter un défi et exercer une pression sur les personnes qui veulent conserver leurs valeurs et leur identité, ce qui peut parfois devenir traumatisant. Ces problèmes peuvent provoquer : de la colère, de l’angoisse, de l’isolement, une faible estime de soi, une image de soi négative, un sentiment de marginalité. La thérapie culturelle tient compte des effets que ces problèmes peuvent avoir sur votre bien-être et vous aide à les affronter.

D

Vivre avec la démence peut comporter bien des sentiments et des pensées difficiles. La personne démente peut avoir de la difficulté à donner du sens à ce qui lui arrive et au changement qui survient dans sa vie. Le tout s’accompagne de sentiments de colère, de confusion, de peur et d’angoisse. Vos préoccupations au sujet de votre famille et de vos amis peuvent être liées à ce que vous ressentez et il se peut que vous trouviez difficile d’en discuter ouvertement avec vos proches. Si vous ou l’un de vos proches êtes aux prises avec la démence, alors la thérapie peut vous donner l’occasion d’exprimer honnêtement vos sentiments et de trouver des façons de rendre la situation vivable.

La dépendance et la toxicomanie désignent l’état d’une personne qui est devenue anormalement dépendante de quelque chose, souvent parce qu’elle tente ainsi de fuir d’autres problèmes vécus. Il peut s’agir de différentes formes de dépendance : à l’alcool, aux drogues, au jeu, au sexe, à internet, au magasinage. La thérapie peut vous aider à régler les causes de la dépendance et contribuer à faire cesser ce comportement.

La dépression influence le fonctionnement, la pensée, le sommeil, l’alimentation et les sentiments d’une personne. Les symptômes peuvent être bénins, l’humeur maussade faisant rapidement place à un regain d’énergie; mais la mauvaise humeur peut devenir constante et durer des semaines ou même davantage. La dépression empêche alors la personne de fonctionner à sa pleine capacité. Cet état ne peut pas se rétablir en un clin d’œil et ce n’est pas un signe de faiblesse ou d’échec. La dépression peut devenir une maladie très dévastatrice qui affecte le corps, l'humeur, le comportement et les pensées. À défaut de traitement, les symptômes peuvent subsister pendant des années. Il ne faut surtout pas négliger le risque de pensées suicidaires chez la personne dépressive. On peut traiter la dépression au moyen d’une vaste gamme d’interventions psychologiques, notamment : la thérapie cognitive comportementale, la thérapie interpersonnelle, l'activation comportementale, la thérapie comportementale de couple et la psychothérapie psychodynamique.

La thérapie peut aider à utiliser les connaissances, les habiletés et l’expérience pour développer l’estime de soi. Cela vous permet d’assumer la responsabilité de votre santé, carrière, situation financière, de vos relations, émotions, habitudes et croyances spirituelles.

Il est très facile de s’endetter. Si vous avez des problèmes financiers, ne vous contentez pas de les ignorer en espérant qu’ils disparaissent. Il peut s’avérer utile de discuter avec un thérapeute des difficultés émotives que peut provoquer l’endettement, tout en recherchant des conseils financiers dès que possible.

L’expérience du deuil ou de la perte est très variable et chacun y réagit à sa manière. Il est très normal de ressentir de la colère ou de la peine lors du décès ou du départ d’un être cher. Même la perte d’un animal de compagnie peut avoir un effet psychologique majeur, car il fait souvent partie de la famille. La perte ou le décès peut susciter de la peine, de la colère, de la solitude ou du déni. Travailler sur ces sentiments avec un thérapeute peut vous aider à surmonter la perte.

E

Les enfants, les jeunes et les membres de leur famille ont parfois besoin d'aide supplémentaire s'ils ont de la difficulté à gérer ou à comprendre leurs émotions ou leur comportement. Il existe une vaste gamme de problématiques qui touche les enfants. Le fait qu’ils éprouvent de la difficulté à exprimer leurs inquiétudes est un indice que leurs problèmes sont restés irrésolus et non détectés et pourraient se prolonger jusque dans leur vie adulte. Malheureusement, la violence et la maltraitance sont les problèmes les plus graves et nécessitent souvent l'intervention urgente d'un spécialiste.

Si vous avez une piètre estime de vous-même, vous pouvez avoir tendance à percevoir la vie de façon très négative, tout devenant alors désespérant et futile. Il se peut que vous vous perceviez comme un être sans valeur et trouviez que les autres sont meilleurs que vous. Peut-être avez-vous de la difficulté à exprimer ce que vous ressentez et désirez réellement ou peut-être manquez-vous d’assurance et parvenez-vous difficilement à vous affirmer. Par conséquent, il se peut que vous ayez l’impression que les gens profitent de vous et vous traitent avec désobligeance. La thérapie vous permet d’explorer ce que vous ressentez et vous aide à changer votre point de vue sur vous-même et sur les autres.

G

L’expérience de la grossesse, qu’elle ait ou non été planifiée, peut devenir source de confusion et de stress et provoquer en vous des sentiments très mitigés. Par exemple, il se peut que vous vous demandiez si cela changera vos relations. La thérapie peut vous aider à comprendre ce que vous ressentez à l'égard de votre grossesse ou à explorer les émotions difficiles résultant de l'échec d'une grossesse par suite d'une fausse couche, d’une mort fœtale tardive ou d’un avortement.

H

Le fait de développer certaines habiletés peut vous aider à changer le cours des choses : en aplanissant les difficultés quotidiennes; en réalisant vos ambitions; en actualisant votre potentiel; en étant plus heureux, moins stressé; en devenant plus productif, plus paisible, sociable ou ludique. La thérapie peut vous aider à déterminer les habiletés et les capacités que vous possédez et vous permettre de les utiliser de votre mieux.

I

L’identité sexuelle consiste principalement à déterminer si l’on est plus à l’aise dans des relations de même sexe ou de sexe opposé. Une personne peut se sentir tout à fait certaine de son identité sexuelle, tandis que pour une autre, la question reste plus fluide et mouvante, mais ni l’une ni l’autre n’a tort. Le fait d’en discuter avec un thérapeute facilite l’exploration de ces sentiments.

La plupart des experts définissent l’infertilité comme étant l’incapacité de devenir enceinte après au moins une année de tentative. On peut aussi considérer comme étant infertile une femme qui devient enceinte, mais qui subit des fausses couches à répétition. Les traitements de l’infertilité peuvent être physiquement inconfortables, laborieux et exténuants, ce qui est très exigeant sur le plan émotif et physique. Il peut être utile d’en discuter avec une personne qui n’est pas directement en cause, car elle peut vous aider à accepter la situation.

Bien des formes de douleur émotive peuvent susciter des idées suicidaires. Vos réactions à la douleur vous sont propres. Vous pouvez en venir à vous sentir incapable d'affronter la vie. Vous ne voulez pas nécessairement mourir, mais à ce moment précis, vous avez besoin d'aide pour surmonter la situation. La thérapie peut s’avérer utile pour partager vos pensées et vos sentiments et pour travailler à découvrir une façon de surmonter votre douleur et de transformer des pensées négatives en une attitude plus positive.

On parle d’intimidation lorsqu’une personne ou un groupe de personnes parviennent à vous bouleverser considérablement, en vous causant de la douleur et de la détresse. Ce genre de situation ne se produit pas seulement sur un terrain de jeu; elle peut aussi survenir dans le milieu de travail, dans un établissement scolaire et au sein d’une famille. Le phénomène est répandu à tous les niveaux de la société, dans tous les groupes d’âge et peut s’exercer aussi bien sur le plan émotif que physique. Lorsque l’intimidation a été reconnue, la thérapie peut s’avérer utile à la personne qui la subit et à celle qui l’exerce.

La thérapie vise à vous aider à explorer et à éclairer certaines questions qui vous tiennent à cœur. Elle peut vous aider à développer des habiletés d’adaptation, auxquelles vous pouvez recourir s’il survient des problèmes. La thérapie peut devenir l’occasion de travailler selon des méthodes qui favorisent votre capacité de résolution des problèmes ou de vous adapter à ce qu’il est impossible de changer. Elle peut vous aider à mieux vous connaître et à développer votre potentiel.

L

Les licenciements sont une forme de renvoi. Ils surviennent lorsqu’on vous renvoie parce qu’on n’a plus besoin du travail que vous accomplissez. Cela peut susciter divers problèmes, notamment des difficultés à payer vos comptes ou un sentiment de perte ou de confusion. Il peut s’avérer utile de travailler sur les aspects pratiques résultant du licenciement, ainsi que sur l’estime de soi et la confiance.

O

Les idées ou les images mentales peuvent surgir dans notre esprit de façon inattendue. Elles sont parfois insensées et ne mériteraient pas qu’on s’y attache, mais souvent, elles ne nous perturbent pas et nous sommes capables de les oublier facilement. Les pensées envahissantes ou les obsessions touchent tout le monde, mais certaines personnes ne parviennent pas à s’en défaire facilement. La thérapie, et plus particulièrement la thérapie cognitive comportementale (TCC), peut contribuer à prendre du recul et à développer des mécanismes d’adaptation permettant de régler les facteurs qui déclenchent les troubles obsessionnels-compulsifs (TOC) et les obsessions.

Il se peut que vous ayez besoin de conseils d’orientation professionnelle si vous sentez que vous auriez avantage à recevoir de l'aide et de l'orientation en toute confidentialité. Il peut s’agir des domaines d’étude ou de possibles changements de poste ou de carrière. Ce genre de soutien s’effectue par des rencontres avec un conseiller approprié qui posera diverses questions sur votre vie et vos intentions professionnelles. Vous y discuterez aussi des facteurs susceptibles d’influencer vos décisions ou d’avoir une incidence sur vos objectifs. Le fait de répondre à ces questions vous aidera probablement à fixer vos objectifs professionnels. Au cours de ces séances, vous pourrez aussi être appelé à vous fixer des objectifs personnels et à acquérir des habiletés qui vous permettront de faire des choix de carrière positifs. Le conseiller contribuera à faire en sorte que vous vous fixiez des objectifs réalistes et vous aidera à choisir une carrière qui correspond à vos attentes et non à celles des autres.

P

Il est très douloureux de perdre un être ou un objet qui vous est cher. Après une perte quelle qu’elle soit, vous pouvez éprouver toutes sortes d’émotions difficiles et surprenantes, comme un choc, de la colère et de la culpabilité. Le deuil est une réaction naturelle à la perte. C’est la souffrance affective que vous éprouvez lorsque vous perdez quelqu’un ou quelque chose qui vous est cher. La perte ne concerne pas seulement la mort; vous pouvez aussi perdre une relation, un emploi ou votre santé. La thérapie peut aider à obtenir du soutien durant cette épreuve que vous vivez.

Une phobie est une peur persistante, irrationnelle et intense à l’égard de situations, d’activités, d’objets ou de personnes en particulier. Le principal symptôme de ce trouble est le désir excessif et déraisonnable d’éviter l’objet de sa peur. La thérapie peut aider à gérer ces pensées et à prendre du recul.

R

La thérapie relationnelle peut contribuer à améliorer la façon dont vous établissez des liens avec votre entourage et vous permet de vous libérer de vos anciens schèmes. Cela peut porter sur différents aspects de la vie, y compris au sein de la famille et des couples. Certains thérapeutes travaillent spécifiquement auprès des couples, tandis que d’autres se spécialisent dans le travail auprès des familles.

S

La thérapie peut être utile à toute personne qui se préoccupe généralement de sa santé ou qui a besoin d’aide pour affronter le diagnostic d’une maladie. Bien des personnes se posent la question « Pourquoi moi ? ». Travailler sur les sentiments qui accompagnent un tel diagnostic peut contribuer à la qualité de vie.

Les difficultés sexuelles peuvent survenir à tout moment, surtout durant les périodes de stress ou de changement. Si la vie sexuelle, autrefois stimulante, semble avoir perdu de son attrait, la thérapie peut aider à cerner la cause de ce changement. Le fait d’obtenir de l’aide dans le cadre d’une bonne relation devrait donner l’occasion de trouver certaines réponses.

Bien des gens éprouvent de la confusion au sujet de leur sexualité, ce qui peut provoquer beaucoup d’angoisse et de chagrin. Il se peut que vous sachiez depuis votre enfance que vous êtes gai, lesbienne, bisexuel ou transsexuel ou que vous êtes davantage attiré par les personnes du même sexe que vous que par celles du sexe opposé. Il se peut qu’il vous faille plus de temps pour démêler vos sentiments et que vous soyez perplexe au sujet de votre sexualité. Vous devez laisser le temps à vos sentiments de se développer. Vous finirez par savoir ce qui vous convient. La thérapie peut vous aider à prendre une décision ou à accepter une décision que vous avez déjà prise.

Le VIH est le virus qui cause le syndrome de l’immunodéficience acquise (SIDA). Il affaiblit la capacité de combattre les infections. Le fait d’être porteur du VIH ne veut pas nécessairement dire que vous souffrez du SIDA. Il peut s’écouler bien des années avant que le porteur du virus ne développe le SIDA. Le VIH et le SIDA sont incurables. Certes, il s’agit d’un état critique, mais il existe diverses façons qui permettent à la personne de rester en santé et de prolonger sa vie. La thérapie peut s’avérer utile en aidant les personnes atteintes à vivre avec les symptômes et les réactions.

Les questions de spiritualité ont souvent une incidence sur les personnes. La spiritualité concerne votre démarche pour donner un sens au monde qui vous entoure et à votre vie. Parfois, des croyances religieuses précises peuvent aussi intervenir. La relation de confiance entre vous et le thérapeute sera favorisée par la sensibilité et le respect plutôt que par le jugement.

La vie au quotidien est parfois stressante. Le stress peut être positif et vous aider à atteindre vos objectifs. Par contre, trop de stress peut menacer votre santé et vous empêcher de bien fonctionner. Nous ne réagissons pas tous de la même manière au stress. Certains ont un seuil de tolérance plus élevé. Un stress excessif peut entraîner des problèmes physiques, mentaux et émotifs. La thérapie peut vous aider à gérer votre vie différemment ou vous soutenir dans la recherche de stratégies d’adaptation au quotidien.

L'état de stress post-traumatique (ESPT) est un état psychologique et physique causé par un événement terrorisant et affligeant. La personne qui souffre d’ESPT peut revivre à répétition l’événement traumatisant sous forme de cauchemars et de flash-backs. Elle peut aussi éprouver des difficultés à se concentrer et à dormir, se sentir isolée et mise à part. Ces symptômes sont souvent persistants et peuvent devenir suffisamment graves pour avoir une incidence considérable sur la vie au quotidien. Parmi les thérapies pouvant contribuer à traiter l’ESPT, citons : l’Intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires (EMDR), l’hypnose, la thérapie cognitive comportementale (TCC), les thérapies comportementales émotivo-rationnelles. Pour en savoir plus au sujet des diverses thérapies, reportez-vous à types de thérapie.

Il s’agit d’un trouble du spectre autistique. La personne atteinte a beaucoup de difficulté dans ses interactions sociales et adopte des schèmes comportementaux et des intérêts limités et répétitifs. La thérapie cognitive comportementale constitue souvent un outil utile lorsqu'on travaille auprès d'une personne atteinte du syndrome d'Asperger.

T

Le trouble déficitaire de l’attention (TDA) ou le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) fait son apparition habituellement durant la petite enfance. Il empêche la personne de bien maîtriser ses réactions, que ce soit en ce qui concerne les gestes, la parole ou l’attention. Différents types de thérapie peuvent s’avérer utiles, notamment la thérapie cognitive comportementale ou la thérapie comportementale, qui parviennent à modifier les schèmes comportementaux.

Le traumatisme affectif et psychologique peut résulter d’événements extraordinairement stressants qui ébranlent votre sentiment de sécurité, ce qui peut susciter un sentiment d'impuissance et de vulnérabilité dans un monde perçu comme étant dangereux. Le traumatisme affectif et psychologique peut être causé par un événement ponctuel, tel que : un horrible accident, une catastrophe naturelle ou une violente attaque. Il peut aussi découler d’un stress continu, comme le fait d'habiter dans un quartier envahi par la criminalité ou de vivre avec de graves problèmes de santé. Le fait d’en parler à un thérapeute peut s’avérer utile.

La personne moyenne consacre près du quart de sa vie adulte au travail. Le travail peut conférer un sens, une structure et de la satisfaction, tout en procurant de quoi financer la vie au quotidien. En revanche, il peut aussi causer des problèmes de stress, de frustration, de santé et d’estime de soi. Si vous commencez à souffrir d’insomnie, que vous pestez constamment contre votre travail, si vous consommez beaucoup d’alcool ou si vous remarquez des schèmes répétitifs, vous auriez peut-être avantage à demander l'aide d'un thérapeute.

Vous avez parfois l’impression que le simple fait de vous asseoir avec quelqu’un capable de vous aider à mettre en perspective ce que vous ressentez pourrait être bénéfique. Si vous êtes incapable de cerner la nature exacte du problème et que vous souhaitez simplement discuter avec quelqu’un qui ne fait pas partie de votre vie, alors la thérapie peut s’avérer utile. Les séances pourraient se dérouler dans un lieu privé et confidentiel permettant de se concentrer sur les difficultés personnelles ou sur les sentiments d’insatisfaction en général. Dans le cadre d’une thérapie, vous pouvez explorer des aspects de votre vie et en parler ouvertement d’une manière qui ne serait probablement pas possible avec vos proches. Vous pouvez vous tourner vers la thérapie pour vous aider à découvrir ce qui est important pour vous afin de pouvoir vivre la vie qui vous intéresse vraiment et ainsi améliorer votre santé et votre bien-être.

Lorsque vous souffrez de TOC, il se peut que vous éprouviez des obsessions à répétition et des compulsions génératrices d'angoisse. La plupart des gens éprouvent à l’occasion et malgré eux des pensées perturbatrices (comme le fait de se demander avec inquiétude si l’on a oublié d’éteindre le four). Si vous souffrez de TOC, ces pensées sont plus fréquentes et peuvent paraître plus importantes. Les obsessions désignent des pensées, des images ou des pulsions qui sont habituellement déplaisantes et qui surgissent malgré nous dans notre esprit. Les compulsions désignent les comportements utilisés pour rectifier l'obsession ou intervenir sur elle. Il est très courant d’avoir à la fois des obsessions et des compulsions, mais vous pouvez les éprouver séparément. Il se peut également que vous ayez plusieurs obsessions et compulsions. Il peut s’avérer utile d’examiner les schèmes comportementaux avec l’aide d’un thérapeute.